Nicolas Flesch est à la fois auteur et acteur. Après de brèves expériences dans des groupes de rock de gauche, il s’oriente vers des études de socio, des boulots de « technicien de sinistre », des batailles rangées avec les gendarmes mobiles dans les Pyrénées et suit les ateliers théâtre de Claude Buchwald. Par accident, il trouve sa voie : dire et incarner ses poèmes en prose ou chansons de geste ou bien encore des nouvelles épiques à la première personne du singulier. Son premier spectacle solo s’intitule justement Technicien de sinistre. Avant l’heure du slam, il part au charbon, arborant un marcel blanc dans les lieux les plus improbables (squats, festivals, cabarets, bars…). Il est parfois convié sur des scènes plus luxueuses, notamment avec Bertrand Belin, Wildmimi Antigroove Syndicate, le Surnatural Orchestra, Fantazio…

En 2005, il joue le monologue Où vas-tu, texte et mise en scène d’Armelle Dumoulin au Festival de Langlade. En 2006, il écrit et interprète au Théâtre du Rond Point La Montagne aux fleurs, road-movie théâtral pour deux acteurs et orchestre de rock, avec Baptiste Bouquin qui signe la musique. En 2007, il écrit et interprète Mlle Fulgurance. En 2008, il co-écrit avec Wladimir Anselme La véritable histoire de Dolly Pretty Punk, monologue pour l’actrice Hélène Viaux. En 2009, il écrit les dialogues de la pièce sur la piraterie Tarets et autres Parasites pour la Compagnie 36 du mois. En 2010, sa nouvelle Soif est publiée dans le disque-livre-objet Sans Tête du Surnatural Orchestra En 2013, résidence chez Arte Radio avec Fantazio et Hélène Viaux. Il revisite Technicien de sinistre avec les musiciens Pierre Lebourgeois et Thomas Suire (synthés analogiques, thérémine). Nicolas Flesh travail actuellement à l’écriture d’un roman ainsi que d’une pièce de théâtre.

nicolasflesh